Convention « Réussir Aujourd’hui »

Le lycée a signé une convention de partenariat avec Réussir Aujourd’hui, une association de la loi de 1901, créée en septembre 2004 qui vous présente ici le sens et les conditions de leurs interventions.

En dépit de toutes les mesures prises, l’accès aux études supérieures sélectives des jeunes issus des zones ou milieux défavorisés reste problématique. Réussir Aujourd’hui (R A) est parti de ce constat alarmant et a développé depuis 5 ans des méthodes pour aider ces élèves à s’approprier une ambition et à les aider à consentir les efforts requis pour y parvenir.Les résultats obtenus tendent à valider la démarche – ainsi en 2008, près de 75% des élèves inscrits dans le dispositif ont intégré des filières universitaires sélectives.

Le public

Le choix des élèves bénéficiaires est essentiel : il est effectué en concertation avec les lycées partenaires, afin d’identifier des élèves :

o    Volontaires et motivés, disposés à fournir un effort supplémentaire au-delà d’un emploi du temps lourd

o    Avec des résultats scolaires satisfaisants, ayant une maitrise suffisante du français et un intérêt pour l’histoire, l’économie et l’actualité.

La confiance en soi

Acquérir une confiance en soi est un cheminement qu’il faut assister et conforter  – pour ce faire les élèves doivent pouvoir décrypter leur environnement et les messages qu’ils reçoivent, pour pouvoir ensuite faire leur choix d’une manière construite

– Ce travail, R A le construit autour de 4 thèmes :

o    Savoir qui l’on est

o    Connaître son environnement

o    Décrypter les codes sociaux

o    Se respecter soi-même pour respecter les autres.

L’ambition

S’approprier une ambition est une démarche qui s’étale sur plus d’une année et qui concerne l’environnement familial. Pour s’engager en étant libre de la prédétermination sociale, l’élève doit intégrer des pré-requis : – refuser l’autocensure – accepter de consentir les efforts nécessaires – élargir son horizon au-delà de son quartier – construire et s’approprier un projet.

Les obstacles

Les difficultés sont de plusieurs ordres : – complexité sociale et culturelle de la démarche – charge financière :
le passage à l’enseignement supérieur est une démarche lourde, dans un univers la plupart du temps étranger aux familles.

Les méthodes – 1

L’originalité de la démarche de R A tient à plusieurs aspects :

o    Le tutorat est assuré par des bénévoles ayant réussi leur vie professionnelle – ils ont une riche expérience à transmettre

o    La démarche fait le lien entre les savoirs scolaires et la société : elle vise à permettre de réfléchir, à débattre sans s’invectiver et en argumentant

o    L’essentiel de l’information auquel un adolescent à accès ne vient pas du milieu scolaire mais de sources diverses – internet, télévision, presse… R A donne à l’actualité une place de choix

o    L’objectif principal est de permettre à l’élève de devenir citoyen et acteur de sa propre vie

Les méthodes – 2

R A ne fournit pas de soutien scolaire, et les séances ne sont pas des cours – l’esprit se rapproche des conférences de méthode des IEP ou des travaux dirigés universitaires – l’élément central, pendant la Première et la Terminale, est une séance hebdomadaire de trois heures sur la base d’un programme défini en commun, qui aborde les thèmes suivants :

o    Les bases de la culture générale

o    L’approfondissement de certains aspects du programme scolaire : histoire, géographie, économie ou littérature

o    L’acquisition d’une formation citoyenne comportant notamment l’initiation aux valeurs de la République, une réflexion sur l’identité nationale

o    Le décryptage des médias et la compréhension de l’actualité.

Les séances sont animées par un délégué référent, assisté d’un adjoint – elles sont orientées vers la préparation d’exposés et parfois de travaux écrits.

Un des objectifs est que tous les élèves soient à même de s’exprimer avec assez d’aisance tant à l’écrit qu’à l’oral, et aussi qu’ils soient aptes à développer une démonstration construite et argumentée.

L’orientation

C’est un sujet essentiel : il est abordé en deux étapes : en Première, lors d’une séance de sensibilisation à la vie professionnelle, puis en Terminale au moyen d’un dispositif élaboré faisant appel à spécialistes extérieurs : la méthode utilisée vise les objectifs suivants :

o    Connaissance de soi, de ses gouts et de ses capacités

o    Découverte des filières professionnelles, avec leurs attraits et leurs contraintes

o    Cheminement à suivre pour construire logiquement une orientation professionnelle.

Les sorties pédagogiques

Les séances sont complétées par des sorties dont l’objectif est de susciter la curiosité intellectuelle  et d’ouvrir l’horizon – elles peuvent avoir une finalité artistique : Le Louvre, Versailles, l’Institut du Monde Arabe, le mémorial de la Shoah, des concerts symphoniques – ou professionnelle : la RATP, EDF, la salle des marchés de Calyon – ou civique : le Palais de justice, le Ministère des Finances.

En outre, chaque cohorte de première effectue un déplacement de 3 jours : plages du Débarquement,
Mémorial de Caen, Port Autonome du Havre – ou Strasbourg : l’ENA, le Parlement européen, le Struthof.

Les langues étrangères

Il est essentiel de soutenir les élèves sur ce plan : difficulté des épreuves aux concours, nécessité d’un bon niveau dans la vie professionnelle – deux types d’action sont menées :

o    heures supplémentaires hebdomadaires dispensées par des enseignants du lycée

o    Séjour linguistique de trois semaines entre la Première et la Terminale – ce séjour constitue un apport aux élèves sur trois niveaux :

o    Pratique de la langue

o    Accès à l’autonomie

o    Réflexion sur l’identité – au travers du regard de l’autre, réflexion sur ce que l’on est et l’on transmet.

R A utilise pour l’organisation de ces séjours les services d’un prestataire reconnu, Le Club des 4 vents.

Après le bac

Ponctuellement R A apporte son soutien aux élèves qui rencontrent des difficultés très diverses :
insertion dans leur cursus, des difficultés financières, problème pour obtenir un stage…. R A sert de canal avec l’Association des Anciens de l’ENA et la Fondation La Luciole pour l’octroi de bourses.

Les écuries d’été

L’expérience malheureuse de certains élèves lâchant prise en première année d’étude supérieure, a amené à constater la difficulté pour beaucoup d’élèves à suivre certains cursus sélectifs. Pour améliorer les chances de succès, il a été créé un cycle estival de préparation aux études supérieures d’une durée d’un mois, avec le concours de professeurs de classes préparatoires – en 2009, entre le 15 juillet et le 14 aout, 36 élèves ont suivi ce programme.